Mestre Pastinha

 

 

 

          Mestre Pastinha   

 

 

 

 

 

 

Né le 05 avril 1889 à Salvador, Vicente Ferreira Pastinha  ou Mestre Pastinha , ( 1889 - 1981 ),  a joué la capoeira pendant plus de 80 années. Son père était espagnol et sa mère africaine.

Encore enfant, Pastinha découvre l'art de la capoeira à l'age de 8 ans, lorsqu'un africain qu'il appelait affectueusement Tio Benedito. En voyant le gamin tout maigre se faire battre par un autre plus agé, se décide à lui enseigner l'art de la capoeira. Durant trois années, Pastinha passe des après-midi entières sur un vieux plancher, rua do Tijolo - Salvador, à apprendre des mouvements,C'est là qu'il apprend à jouer sa vie et à devenir un battant.

Il vit une enfance heureuse bien que modeste. Il va le matin assister au cours du Liceu de Artes e Ofício où il apprend aussi à peindre. L'après-midi, il fabrique des tonneaux et joue la capoeira. A treize ans, il est le gamin le plus respecté et le plus craint de son quartier.


Plus tard, il est inscrit d'office par son père à l'Escola de Aprendizes Marinheiros (école d'apprentissage marin), ce dernier ne voulant plus voir son fils vagabonder comme il en avait pris l'habitude. Il apprend donc à connaître la mer, et enseigne à ses compagnons les secrets de la capoeira.

A 21 ans, il retourne vivre dans le centre historique de Salvador, laissant la Marine pour se dédier à la peinture et devenir peintre professionel. Ses heures de repos, il les consacre à la capoeira, dont les entraînements se font en cachette, puisqu'au début du siècle cette lutte est encore considérée comme délit par le code pénal.


En février 1941, il fonde le Centro Esportivo de Capoeira Angola (Centre Sportif de Capoeira Angola), dans l'imposante maison du n°19, Largo do Pelourinho. Ce centre sportif est sa première académie/école de capoeira. La discipline et l'ordre sont les règles de base de son école et ses élèves sont vêtus de pantalons noirs et des tee-shirt jaunes, couleurs du Ypiranga Futebol Clube (Club de Football Ypiranga), équipe présente dans le coeur de Pastinha

Mestre Pastinha voyage dans une bonne partie du monde et joue la capoeira pour représenter le Brésil dans divers festivals d'arte negra. Il utilise tout son talent pour valoriser aux yeux de tous l'art de la capoeira. Il compose de nombreux vers et dictons, et finit par écrire un livre, Capoeira Angola, publié en 1964 par Gráfica Loreto.

A 84 ans, il est physiquement très affaibli, il laisse alors l'ancien siège de l'académie pour se retirer dans un petit quartier ancien du Pelourinho, avec sa seconde épouse, Dona Maria Romélia, et son unique source de revenu est la vente des acarajés que celle-ci confectionne. Le 12 avril 1981, Pastinha participe au dernier jeu de sa vie. Lui qui joua tant de fois sa vie, finit vaincu par la maladie et la misère. A 92 ans, il finit ses jours, aveugle et paralytique, dans l'hospice D. Pedro II, a Salvador.


"Il désirait que la capoeira puisse permettre à chacun de mieux se connaître, ainsi que les limites de son corps. Il avait coutume de dire “ Cada um é cada um, ninguém joga como eu... ”, chacun a sa personnalité, personne ne joue comme moi... et aussi “ Capoeira é para homem, menino e mulher, so não aprende quem não quiser ” , “ La Capoeira est pour les hommes, les enfants et les femmes, apprend qui veut ”. La philosophie de la Capoeira de Pastinha permet à chacun de pratiquer la Capoeira sans pour autant se forcer."

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site